Guide des émotions
Par Michelle Larivey, psychologue
Ressources en Développement

L'ambivalence
Une pseudo-émotion

| Avant d'imprimer ce document | Mise en garde |
| Les quatre types d'expériences émotives | Pour explorer d'autres expériences émotives! |



Des exemples

  1. J'ai une décision à prendre et je n'arrive pas à choisir: est-ce que je vais aller au cinéma ou demeurer à la maison? Mais je pourrais aussi hésiter entre deux options plus cruciales: avoir ou non un enfant.
  2. Je suis déchirée et je n'arrive pas à me décider.

Qu'est-ce que l'ambivalence ?

Que le choix à faire soit important ou futile, le mécanisme de l'ambivalence est le même et la manière d'en sortir, la même.

L'ambivalence est l'action d'osciller entre deux ou plusieurs choix. Il ne s'agit donc pas d'un sentiment ou d'une émotion mais bien d'une chose "que l'on fait". Être ambivalent, c'est hésiter entre deux ou plusieurs choix. Par extension, il arrive qu'on qualifie quelqu'un d'ambivalent parce qu'il a généralement de la difficulté à choisir.


À quoi sert l'ambivalence ?

L'ambivalence indique que les choix qui s'offrent à nous sont à peu près équivalents.

Le fait de demeurer dans l'ambivalence cependant est autre chose car il n'y a qu'une solution à l'ambivalence, c'est de la trancher. Il ne s'agit pas de trancher à l'aveuglette mais bien de faire le choix qui nous convient le mieux dans la situation.

Lorsqu'on demeure dans l'ambivalence on le fait essentiellement pour deux raisons.

(1) Éviter de faire l'exploration nécessaire qui permettrait de choisir

L'option qui nous convient le mieux ne s'impose pas toujours d'elle-même. Souvent, les différentes possibilités qui s'offrent présentent à la fois des avantages et des inconvénients. L'ambivalence s'installe lorsque ceux-ci sont aussi importants dans une option que dans l'autre. Ils sont aussi alors différents, mais aussi forts dans une option que dans l'autre. Pour arriver à trancher, il est donc absolument nécessaire de faire une certaine exploration. L'exploration permet de découvrir dans quel sens on a un penchant. L'inclinaison, si minime qu'elle soit, est l'indicateur de la décision qui représente le meilleur choix pour nous dans les circonstances.

(2) À éviter d'assumer ses choix

Tout choix comporte ses conséquences. Dans les cas où nous sommes ambivalents, le choix est particulièrement visible, puisque les différents côtés présentent des avantages et inconvénients à peu près équivalents. Faire le choix c'est alors opter pour certains avantages et certains inconvénients. Le choix est une décision de vivre avec cette option, donc avec ses conséquences. Choisir c'est parfois aussi, se compromettre aux yeux des autres.



Pour en savoir plus sur les quatre types d'expériences émotives!

Pour explorer d'autres expériences émotives!


Couverture du livre
Voyez aussi:

La puissance des émotions
Par Michelle Larivey

Éditions de l'Homme, 2002
ISBN 2-7619-1702-2
334 pages, 26.95 $can

Préface Jacqueline C. Prud'homme, ts
psychanalyste, thérapeute familiale


ReD Tous droits réservés © 2000 par Ressources en Développement inc.
Nous n'exprimons aucune opinion concernant les annonces google
Si vous voulez reproduire ou distribuer ce document, lisez ceci
Communiquer avec ReD