Guide des émotions
Par Michelle Larivey, psychologue
Ressources en Développement

L'indifférence
Une pseudo-émotion

| Avant d'imprimer ce document | Mise en garde |
| Les quatre types d'expériences émotives | Pour explorer d'autres expériences émotives! |



Des exemples

  1. Il m'est indifférent
  2. Je préfère faire l'indifférente car je ne sais pas quelle importance j'ai à ses yeux
  3. Je suis plus ou moins indifférent à ce que tu me proposes
  4. Ceci ou cela, ça m'est indifférent

Qu'est-ce que l'indifférence ?

L'indifférence est une mesure d'intérêt. La mesure indique "zéro", signifiant l'absence d'intérêt. C'est ce que traduit l'exemple #1.

L'indifférence n'est pas un sentiment. C'est plutôt une "position". Elle ne s'éprouve pas à la manière d'une sensation ou d'une émotion. On peut même dire que l'indifférence est aux antipodes de l'émotion, puisque cette dernière indique qu'on est touché (cf. "À quoi servent les émotions", "Le guide des émotions").

Il n'y a pas non plus de degré dans l'indifférence. Soit qu'on est indifférent, soit que la chose a une certaine importance à nos yeux. C'est pourquoi une expression comme celle de l'exemple #3 est une erreur. Pour plus de clarté et d'exactitude, il faudrait dire: "Ta proposition m'intéresse peu".

Le terme indifférence est aussi employé pour signifier l'égalité en importance. L'exemple #4 l'illustre: "Mon intérêt est aussi grand d'un côté comme de l'autre" ou, plus exactement "Je n'ai pas de préférence entre ces deux possibilités".

    L'indifférence feinte
On peut feindre l'indifférence, tenter de paraître indifférent aux yeux des autres. On peut aussi tenter de se persuader qu'on est indifférent. Dans les deux cas, l'effort nécessaire indique qu'il s'agit en fait d'un sujet important. Plus il faut un grand effort pour paraître indifférent, plus on doit en conclure qu'on n'est touché ou intéressé.


À quoi sert l'indifférence ?

En tant qu'indice de neutralité elle marque l'absence d'intérêt. Elle peut aussi indiquer qu'on accorde une importance égale à diverses options.

La tentative de feindre l'indifférence, par contre devrait nous alerter. C'est le signe qu'on a de la difficulté à s'avouer ou à assumer l'importance réelle du sujet.



Pour en savoir plus sur les quatre types d'expériences émotives!

Pour explorer d'autres expériences émotives!


Couverture du livre
Voyez aussi:

La puissance des émotions
Par Michelle Larivey

Éditions de l'Homme, 2002
ISBN 2-7619-1702-2
334 pages, 26.95 $can

Préface Jacqueline C. Prud'homme, ts
psychanalyste, thérapeute familiale
ReD Tous droits réservés © 2000 par Ressources en Développement inc.
Nous n'exprimons aucune opinion concernant les annonces google
Si vous voulez reproduire ou distribuer ce document, lisez ceci
Communiquer avec ReD