Guide des émotions
Par Michelle Larivey, psychologue
Ressources en Développement

Inquiétude
Une pseudo-émotion

| Avant d'imprimer ce document | Mise en garde |
| Les quatre types d'expériences émotives | Pour explorer d'autres expériences émotives! |



Des exemples

  1. Je m'inquiète pour l'avenir de mon fils. Il a si peu confiance en lui.

  2. Je suis inquiet de ma réaction lorsque le moment de la séparation sera venu. Je crains de m'effondrer.

  3. Mon fils voyage en stop en pays étranger et je suis continuellement inquiète de ce qui pourrait lui arriver.

Qu'est-ce que l'inquiétude ?

L'inquiétude est une opération intellectuelle qui consiste à imaginer et extrapoler, à partir du présent, une situation plus ou moins désagréable et à se faire du souci à son sujet. L'inquiétude engendre un grand nombre d'émotions.

Bien que l'inquiétude ne soit pas une émotion, elle présente des similitudes avec la peur.

D'abord, comme la peur, l'inquiétude ne porte pas sur le présent mais sur un événement futur possible. La personne qui s'inquiète s'appuie sur des événements présents pour anticiper la situation appréhendée.

Ensuite, comme la peur, l'inquiétude s'alimente à même l'imagination. Dans les deux cas, le fantasme peut être réaliste ou irréaliste mais il est toujours hypothétique.

Enfin, de même que la peur, l'inquiétude est subjective. Certaines personnes sont plus portées que d'autres à s'inquiéter de ce qui pourrait arriver.


À quoi sert l'inquiétude

L'inquiétude nous renseigne d'abord sur le présent. C'est en effet la situation actuelle qui nous amène à anticiper la future.

Ainsi, c'est la répercussion du manque de confiance actuel de mon fils que j'anticipe (exemple 1). Dans l'exemple suivant, c'est à partir de mon état actuel que j'envisage de m'effondrer lors de la séparation. Ceci est tellement vrai que certains jours, je me représente cette séparation avec sérénité et d'autre jours comme une catastrophe à laquelle je ne survivrai pas. En examinant de plus près ce que je vis, je m'aperçois que je suis plus appréhensif les jours où je suis déprimé et me vis comme une victime du destin. Par contre, les jours où je prends davantage ma vie en mains, j'ai une attitude plus optimiste par rapport à cet événement.

Les personnes qui ont une forte propension à l'inquiétude ont généralement une certaine difficulté à vivre complètement leur présent. Lorsqu'à cette difficulté s'ajoute la propension à l'évitement, elles ont de fortes chances de faire des crises de panique.



Pour en savoir plus sur les quatre types d'expériences émotives!

Pour explorer d'autres expériences émotives!


Couverture du livre
Voyez aussi:

La puissance des émotions
Par Michelle Larivey

Éditions de l'Homme, 2002
ISBN 2-7619-1702-2
334 pages, 26.95 $can

Préface Jacqueline C. Prud'homme, ts
psychanalyste, thérapeute familiale


ReD Tous droits réservés © 2000 par Ressources en Développement inc.
Nous n'exprimons aucune opinion concernant les annonces google
Si vous voulez reproduire ou distribuer ce document, lisez ceci
Communiquer avec ReD