Guide des émotions
Par Michelle Larivey, psychologue
Ressources en Développement









Le stress
Une pseudo-émotion

| Avant d'imprimer ce document | Mise en garde |
| Les quatre types d'expériences émotives | Pour explorer d'autres expériences émotives! |



Des exemples

  1. Je me sens stressé.
  2. Mes difficultés financières me causent énormément de stress.

Qu'est-ce que le stress ?

Le stress est un terme général qui sert à désigner

  1. la réaction d'un organisme vivant devant une agression ou
  2. l'agent ou les facteurs à l'origine de cette sollicitation.
Par réaction de l'organisme, on entend ici la mobilisation physiologique et/ou psychique. Par facteurs de stress, on désigne plutôt une action violente exercée sur l'organisme (bruit intense, immersion dans l'eau chaude, grand choc émotionnel, vive contrariété...).

Il est normal de vivre du stress et celui-ci n'entraîne aucun problème si l'organisme peut retrouver son équilibre dans un laps de temps raisonnable. Mais si le stress est mal géré ou s'il est vécu à répétition, les mécanismes de rétroaction qui assurent le retour de l'équilibre ne peuvent pas agir efficacement. C'est alors qu'apparaissent des problèmes physiques ou psychiques.


Le stress psychologique

En général, lorsqu'il est question de stress psychologique c'est pour désigner l'ensemble des réactions émotionnelles à une pression interne ou externe. Il peut s'agir d'un stress momentané ou d'une réaction émotionnelle devenue chronique.

Le fait de vivre un stress au plan psychologique est une situation normale; la vie présente continuellement des embûches à la satisfaction de nos besoins. Les événements (facteurs de stress) qui nous atteignent au plan psychique provoquent diverses émotions.

Dans le deuxième exemple, ce que j'appelle le stress pourrait être constitué d'inquiétude, de découragement, de colère par rapport à certains événements, de déceptions, etc... Être stressé (exemple a) est une locution aussi vague que être "bien" ou "mal". Pour avoir de la prise sur cet état, il faut absolument identifier les émotions qui le composent. Dans certains cas, c'est une simple tension qu'on appelle stress. Dans d'autres cas, c'est l'impression d'être "coincé", la conviction que la situation est sans issue qui provoque cet état. Nous sommes alors habités par diverses émotions.

C'est ce que nous révèlent ces émotions qui nous indique de quoi notre stress est fait. C'est cette précision qui permet de poser les actions nécessaires pour bien le gérer. Dans les situations où nous sommes stressés, comme dans toutes les autres de notre vie, le choix se pose de vivre à fond ces émotions ou de bloquer le processus émotionnel à une étape ou l'autre de son déroulement. (Voir "La vie d'une émotion" dans Les Émotions source de vie.)

Si nous entravons ce processus naturel, il en résulte nécessairement des tensions. Il s'agit alors de tensions physiques telles que des maux de tête, des douleurs musculaires, une digestion déficiente, etc... La gravité de ces maux augmente nécessairement si on ne pose pas les actions appropriées pour faire face aux agents "stressants". Une tension psychique s'installe également: anxiété ou angoisse. Si elles durent trop longtemps, ces réactions peuvent dégénérer en problèmes d'envergure: crises de panique, phobies, épuisement émotionnel, usure par contention, dépression... (Voir "À quoi servent les émotions".)

C'est le vrai danger qui guette la personne qui souffre de stress psychologique: dans la mesure où elle n'arrive pas à agir d'une façon qui la respecte mieux, les effets du stress s'accumulent, provoquant des dommages psychologiques et physiques. Dans certains cas, trop de stress d'un genre particulier entraîne le "burnout" (voir "Le stress: causes et solutions"). Dans le cas d'un événement traumatique, si on ne s'applique pas à l'assimiler complètement, le stress entraîne un syndrome post-traumatique qui peut devenir chronique.

Bien que les recherches ne fournissent aucune conclusion définitive à ce sujet, médecins et psychologues sont de plus en plus convaincus qu'il existe un rapport entre le développement de certaines maladies et le stress. Ce dernier, en effet, sollicite les glandes surrénales. Or les corticoïdes (hormones sécrétées par les glandes surrénales dans les cas de stress) ont la propriété d'affaiblir le système immunitaire.


À quoi sert le stress?

Le stress, en tant que capacité de l'organisme de réagir aux sollicitations et aux pressions, est indispensable à une vie de qualité et même à notre survie. Que deviendrions-nous si nous étions incapables de supporter la pression émotionnelle provoquées par les aléas de la vie? Que nous arriverait-il si nous étions incapables de nous mobiliser pour régler les petits et les gros problèmes de la vie quotidienne.

Si le "ressort" que constitue le phénomène du stress était inexistant, nous serions démunis ou sans énergie devant les difficultés, incapable de trouver le moyen de les solutionner ou de nous y adapter. C'est le cas des personnes en "burnout". Leur système physique et psychique est en quelque sorte "à plat". Elles ont épuisé leur capacité de faire face à quelque stress que ce soit.


Pour en savoir plus sur les quatre types d'expériences émotives!

Pour explorer d'autres expériences émotives!


Couverture du livre
Voyez aussi:

La puissance des émotions
Par Michelle Larivey

Éditions de l'Homme, 2002
ISBN 2-7619-1702-2
334 pages, 26.95 $can

Préface Jacqueline C. Prud'homme, ts
psychanalyste, thérapeute familiale


ReD Tous droits réservés © 2001 par Ressources en Développement inc.
Nous n'exprimons aucune opinion concernant les annonces google
Si vous voulez reproduire ou distribuer ce document, lisez ceci
Communiquer avec ReD