Guide des émotions
Par Michelle Larivey, psychologue
Ressources en Développement

Les tics
Une émotion repoussée

| Avant d'imprimer ce document | Mise en garde |
| Les quatre types d'expériences émotives | Pour explorer d'autres expériences émotives! |



Des exemples

  1. Très souvent, lorsque j'ai à m'exprimer devant quelqu'un, je sens ma joue se crisper et ma lèvre supérieur sautille comme un papillon affolé. Je fais alors tout mon possible pour restreindre ce mouvement; je le ressens souvent, mais il m'est impossible de l'empêcher.
  2. J'ai été troublée par une situation très intense et, depuis, je me retrouve avec des tics.

Qu'est-ce qu'un tic ?

Le tic est un mouvement convulsif, un geste automatique et non voulu ou une contratraction involontaire répétée. Ces mouvements n'ont pas d'utilité réelle. Ce sont des décharges d'énergie. Le tic peut être le symptôme d'un problème physique; on parle alors de spasme.


À quoi sert les tics?

Le tic d'origine émotive est le résultat d'un contrôle émotionnel non réussi. Un cas typique est celui qui survient en situation interpersonnelle: je vis quelque chose que je ne veux pas montrer à mon interlocuteur. Je m'efforce alors de lui cacher ce que je vis. Le tic est un accroc au camouflage. Dans ce cas, on peut assimiler le tic au cafouillage de la gêne ou au bégaiement nerveux.

Je puis aussi avoir des tics quand je suis seul. C'est alors que la charge émotive que je tente de contenir est trop forte. Le tic sert en quelque sorte de soupape. Dans le cas où j'ai subi un choc émotif, par exemple, il est impossible d'assimiler rapidement tout ce que j'ai vécu. Il est donc normal que je sois submergé par les émotions ou habité par des émotions très intenses. Si dans ce cas je ne consens pas à laisser libre cours à ces émotions ou si je ne suis pas en mesure de me le permettre, mon organisme trouvera des exutoires pour les décharger partiellement. Le tic peut être un de ces exutoires.

Lorsque je suis fatigué, que je suis a bout de nerfs ou que j'ai peu de résistance physique, mes défenses sont moins efficaces. Si je suis susceptible aux tics, j'en aurai davantage à ces moments-là. Mais d'une façon générale, plus l'intensité des émotions que je cherche à maîtriser est grande, plus l'effort physique exigé sera considérable et plus les chances de ne pas réussir à contenir complètement l'émotion seront nombreuses.

Les tics sont donc le signe que je contiens ce que je ressens parce que je désire m'en distancer ou parce que je ne suis pas prêt à l'assumer devant mon interlocuteur.



Pour en savoir plus sur les quatre types d'expériences émotives!

Pour explorer d'autres expériences émotives!


Couverture du livre
Voyez aussi:

La puissance des émotions
Par Michelle Larivey

Éditions de l'Homme, 2002
ISBN 2-7619-1702-2
334 pages, 26.95 $can

Préface Jacqueline C. Prud'homme, ts
psychanalyste, thérapeute familiale


ReD Tous droits réservés © 2000 par Ressources en Développement inc.
Nous n'exprimons aucune opinion concernant les annonces google
Si vous voulez reproduire ou distribuer ce document, lisez ceci
Communiquer avec ReD