Guide des émotions
Par Michelle Larivey, psychologue
Ressources en Développement

La timidité
Une pseudo-émotion

| Avant d'imprimer ce document | Mise en garde |
| Les quatre types d'expériences émotives | Pour explorer d'autres expériences émotives! |



Des exemples

  1. Avec tous ses diplômes, il m'intimide. Jamais je n'oserais dire mon opinion devant lui.

  2. Il m'a complimentée devant tout le monde. J'étais vraiment intimidée!

Qu'est-ce qu'être timide ?

Être timide n'est pas une émotion, c'est une façon d'être. Plus précisément, c'est un qualificatif qu'on attribue habituellement de l'extérieur à la manière d'être de quelqu'un.

L'expérience d'être intimidé ou timide, consiste essentiellement à un désir de se cacher par crainte de s'exposer aux jugement des autres. La tendance à sa faire disparaître est éprouvée comme un résultat de la timidité alors qu'en réalité elle en est plutôt la cause principale.


À quoi sert la timidité?

La personne timide est réservée dans son expression. Elle cache ce qu'elle vit et ce qu'elle est. Si elle se comporte ainsi, c'est essentiellement parce qu'elle craint les jugements ou parce qu'elle n'a pas suffisamment d'assurance pour affronter la critique.

Mais en se cachant, elle évite la plupart des occasions d'assumer devant d'autres ce qu'elle vit. C'est ce qui l'empêche de bâtir son assurance et entretien sa timidité. (Pour aller plus loin sur ce sujet: Voir "La confiance en soi")

Le premier exemple illustre bien la peur de ne pas être à la hauteur et l'évitement systématique qui s'ensuit. C'est le modèle de comportement " ...jamais je n'oserais..."

Lorsque la timidité est ainsi le prétexte pour éviter de vivre une situation difficile, elle se renforce elle-même. En effet, en renonçant à une occasion de m'assumer (ici, exprimer mon opinion en affrontant le jugement d'une personne qui m'impressionne) j'obtiens deux résultats négatifs: non seulement je n'augmente pas ma capacité de me porter, mais en plus, je baisse encore un peu dans mon estime. La prochaine fois, la difficulté sera encore plus grande.

Le deuxième exemple présente un "moment de timidité". Je suis embarrassée par le compliment et j'éprouve sans doute de la "gêne". Celle-ci prend place lorsque je cherche à cacher mon plaisir ( Pour en savoir plus, voir la fiche explicative de la gêne ). C'est effectivement le cas dans cet exemple. Je m'inhibe plutôt que de faire voir ouvertement le contentement que le compliment m'a procuré et de tenter de l'assumer.



Pour en savoir plus sur les quatre types d'expériences émotives!

Pour explorer d'autres expériences émotives!


Couverture du livre
Voyez aussi:

La puissance des émotions
Par Michelle Larivey

Éditions de l'Homme, 2002
ISBN 2-7619-1702-2
334 pages, 26.95 $can

Préface Jacqueline C. Prud'homme, ts
psychanalyste, thérapeute familiale


ReD Tous droits réservés © 2000 par Ressources en Développement inc.
Nous n'exprimons aucune opinion concernant les annonces google
Si vous voulez reproduire ou distribuer ce document, lisez ceci
Communiquer avec ReD