poèmes psychologue
Ressources en Développement
Les psychologues humanistes !

Vous cherchez de l'aide psychologique?

Nos services!

Voyez les autres sections:

La lettre du Psy
Infopsy
Le guide des émotions
Le coffre d'outils
Images intérieures

Voyez aussi...

Quoi de neuf ?
Recherche sur ce site
Calendrier des activités
Qui est ReD ?
Communiquer avec nous

Vous êtes un professionnel de la santé mentale?

Nos services!

| Avant d'imprimer ce poème | Mise en garde | D'autres textes poétiques! |


Émerger du tréfonds

Trilogie inspirée par l'expérience des accidentés de travail en groupe psychothérapique.



  1. Le ravage
    Inspiré par ce que vivent les accidentés de travail à leur arrivée dans le groupe

  2. S'extraire de l'abîme
    Inspiré par la démarche des travailleurs accidentés au moment où l'espoir commence à renaître.

  3. L'envolée
    Inspiré par la démarche des travailleurs accidentés lorsqu'apparaît l'élan pour s'investir dans une nouvelle orientation.



Le Ravage

Inspiré par ce que vivent les accidentés de travail
à leur arrivée dans le groupe PARI


Une rafale sèche et dure
(on aurait dit un chasseur d'âme)
impitoyablement
a rompu mes racines
laissant une affliction grandissante
au centre de mes os,
implacable,
une inflammation perpétuelle
du coeur,
il me semble, infinie.

Maintenant,
j'erre dans mon ravage
tel un orignal aux bois éclatés
comme un chevreuil au museau ensanglanté
chercherait le nord.

Mes entrailles pétries rugissent
mais inutilement.
Mes cris s'enfoncent dans la boue.
Mes os ont raidis,
terriblement,
silencieux sous le choc tragique.

Ma douleur s'étale: une plaie rampante
empêchant toute végétation de surgir
(sauf peut-être le fiel).
Le sol reste rude, nu
et mes chevilles y craquent de misère.

Dans ce décor,
j'assisterai sûrement à ma mort
à moins de répandre mes eaux douloureuses
pour raviver la terre,
pour noyer le fiel, peut-être en germination.

Dans ce ravage désolé,
je me dessécherai assurément
à moins de libérer mes hurlements
(même les muets)
pour éjecter la damnation
installée dans ce jardin de misère.

Pour revivre
après l'élan du mal qui m'a frappé
il me faut semer dans mon ravage
ce qu'il me reste de vie,
avec mes poings.


Michelle Larivey
25 mai 1996


Voyez la suite:

2.S'extraire de l'abîme
Inspiré par la démarche des travailleurs accidentés au moment où l'espoir commence à renaître.

3.L'envolée
Inspiré par la démarche des travailleurs accidentés lorsqu'apparaît l'élan pour s'investir dans une nouvelle orientation.
Sommet
ReD Tous droits réservés © 1996, 1999, 2001 par Michelle Larivey