poèmes psychologue
Ressources en Développement
Les psychologues humanistes !









Adam et Ève
À la recherche d'un paradis tordu

Une allégorie sur les interactions en couple.

Cette série illustre le développement et le durcissement
de noeuds dans nos relations.



| Avant d'imprimer ces poèmea | Mise en garde | D'autres textes poétiques! |



Adam et Ève
Gentillesse timorée




    Adam et Ève cherchent une table où se restaurer.
    Adam pointe celle-ci
    Ève lève le nez.
    Ève pointe celle-là
    Adam lève le nez (soupire)
    puis acquiesce, tête basse.

    Adam est furieux contre Ève
    d’être à cette table.

    Ève sent la fureur remplir l’atmosphère
    mais où en est donc la source?

    Adam rage d’avoir accepté
    alors qu’Ève a refusé
    (Ève ignore le poids de son refus).
    Adam fulmine (tête et voix basses)
    N’est-il pas bafoué?

    Adam rage
    d’avoir fait pour Ève
    il fait la tête
    mais basse
    Adam suinte l’amertume
    parce qu’Ève, elle, n’a pas fait pour lui.

    Ève cherche fébrilement une lumière sous la fumée boudeuse...
    (en silence)

    Adam tient cette lumière bien voilée.
    Mais Adam se haït
    bat très fort sa coulpe

    pour ce noeud si souvent tissé
    (en silence).

    Puis
    la voix d’Ève éclate
    sur une broutille
    ...éclabousse Adam
    de toute sa force.

    Ève s’étonne elle-même
    (en silence)
    Adam ne s’étonne pas
    (en silence).

    Les deux rages d’affrontent
    Adam accepte les coups
    l’oeil feutré
    Adam se plaint, en lui-même
    plaint Ève, en lui-même

    Ils s’épuisent
    le feu s’éteint.
    Une fois de plus, la braise s’installe.

    Devrait-il dire qu’il voulait être deviné?





Voyez aussi

Ravage et... Délivrance
Recueil de poèmes humanistes
(Préface de Jacques Salomé)

par Michelle Larivey, psychologue-poète


Pour réagir à ce texte poétique ou
en discuter avec les autres lecteurs:


La babillard électronique Infopsy

( Qu'est-ce que c'est ? )


Pour trouver d'autres textes poétiques!


ReD Tous droits réservés © 2001 par Michelle Larivey