poèmes psychologue
Ressources en Développement
Les psychologues humanistes !
Vous cherchez
de l'aide psychologique?


Nos services!
Nos publications!

Voyez les autres sections:

La lettre du Psy
Infopsy
Le guide des émotions
Le coffre d'outils
Images intérieures

Voyez aussi...

Quoi de neuf ?
Recherche sur ce site
Calendrier des activités
Qui est ReD ?
Communiquer avec nous

Vous êtes un professionnel
de la santé mentale?


Nos services!

Le retour du fauve

Inspiré par un travail thérapeutique

| D'autres textes poétiques! |



    Tu m’apparus
    à travers une pâleur presque muette
    telle une fêlure
    cherchant désespérément à se refermer.

    J’ai vu le dos de ton coeur
    rabougri comme un oiseau mouillé
    à force de saignées de tous genres.
    J’ai touché son devant
    pelé comme un os
    à force de jambettes sournoises et d’élans barrés.

    Curieusement
    ton âme restait droite sous les poids d’antan
    (un peu roide, mais c’était indispensable pour la préservation).

    Au fond de ta pupille nerveuse,
    j’en était sûre, dormait un jeune fauve
    rabougri, cependant,
    anesthésié...
    pendant que tu t’épuisais (on voyait tes os fléchir)
    à braver l’océan de l’infortune
    telle une chenille au coeur d’éléphant
    s’efforcerait de traverser une mer de sécheresse.

    Constamment
    de grosses perles écarlates
    s’échappaient de tes yeux fatigués.
    Avec horreur
    je te voyais les écraser
    ...innocemment...
    d’un pas inquiet...

    Alors
    pendant que tu ranimerais le fauve
    j’allais les glaner... dans un silence chaud
    afin qu’un jour
    tu les enfouisses
    sous les cendre douces de tes douleurs refroidies.


    Lentement, tu extrais ta force de l’hibernation
    et réhabilites tes humeurs.
    Le fauve s’anime
    d’abord gauchement comme une vie un peu fripée
    puis par coups mordants
    évacuant en petits crachats vifs
    les vapeurs toxiques logées subrepticement aux abords de ton esprit.

    C’est dorénavant lui qui veille aux perles...

    Maintenant qu’elles peuvent germer en toi
    l’oeil serein
    tu tiens haut tête et coeur
    et sèmes dorénavant dans tes demeures
    des fruits rares.

    Et puis
    tes rêves
    tels une sauvagine gonflée de liberté
    peuvent maintenant s’incarner
    sur le flou de l’inconnu.

    Michelle Larivey
    Août 2001



poèmes psychologue
D'autres poèmes de Michelle Larivey sont disponibles dans
Ravage et Délivrance
par Michelle Larivey, psychologue-poète

Recueil de poèmes humanistes
inspirés par les drames et les victoires
des gens qui consultent en psychothérapie.
(Préface de Jacques Salomé)

Montréal: Red Éditeur 2000
ISBN 2-921693-54-2
88 pages, 25.00 $can
ReD Tous droits réservés © 2001 par Ressources en Développement inc. Communiquer avec ReD