Ressources en Développement
Les psychologues humanistes !
Le bonheur
Par Jean Garneau, psychologue


Nous cherchons tous à être heureux. Pourtant, nous atteignons rarement le bonheur.

Pourquoi est-il si rare qu'on y parvienne? Le bonheur est-il une expérience si complexe ou si étrange pour n'être accessible qu'à quelques êtres exceptionnels? Qu'est-ce que c'est, au juste?





Apparemment, nous le définissons chacun à notre façon, avec nos aspirations, nos besoins et nos manques. Ainsi, plusieurs personnes seules considèrent que le fait d'avoir un conjoint à peu près adéquat suffirait à les rendre heureuses. D'autres croient qu'elles atteindraient le bonheur sans difficulté si elles gagnaient la loterie.

Il nous arrive même souvent de changer notre définition selon les situations. Lorsqu'on est affligé par une mauvaise grippe, il nous semble que le bonheur c'est le bien-être relatif dans lequel on se trouvait avant d'être malade. Lorsqu'on est très fatigué, il nous semble qu'un bon lit suffirait à nous rendre totalement heureux.

Pas étonnant qu'on parvienne si peu souvent au bonheur: on ne sait même pas ce que c'est! Avec une définition plus généralement applicable il serait peut-être plus facile de l'atteindre, car notre objectif serait plus clair.

Si les définitions du bonheur sont si nombreuses et aussi variables, c'est parce qu'il s'agit d'une réalité qui n'est pas statique. Le bonheur n'est pas une béatitude paisible à temps plein ou une satisfaction totale définitive. C'est une expérience où on éprouve plusieurs sentiments et émotions, avec intensité. C'est donc quelque chose d'intensément vivant et, par conséquent, de très changeant.

Plus particulièrement, le bonheur dépend de la satisfaction de nos besoins les plus importants. Mais comme ces besoins sont en changement continuel, l'expérience qu'on recherche est toujours différente de ce qu'elle était la fois précédente.

De plus, il faut bien se rendre à l'évidence: le bonheur, ce n'est pas un cadeau gratuit! Ça se gagne et ça se mérite, car un aspect important du bonheur, c'est notre satisfaction par rapport à nous- même: le sentiment d'avoir accompli quelque chose qu'on considère comme valable, important, et à la hauteur de nos capacités.

Ceci nous amène à un aspect important de la recette du bonheur: nous partons tous égaux et tous différents dans notre poursuite du bonheur. C'est ce que nous réalisons qui le construit. Ces réalisations se mesurent en rapport avec nos capacités: il suffit d'aller au bout de ses propres capacités, au bout de soi. Chaque personne, selon ses capacités particulières, a besoin de réalisations différentes pour arriver à son bonheur.

À la condition d'y mettre l'effort et la persévérance nécessaires, le bonheur est à la portée de chacun d'entre nous, car il se mesure à partir de nos capacités individuelles. C'est pour ça que tout le monde le recherche toujours: c'est une mesure de notre capacité de vivre à la hauteur de nos possibilités. Selon les recherches du célèbre Abraham Maslow, c'est même la satisfaction du besoin le plus évolué chez les êtres vivants.

Retour au menu


Pour aller plus loin dans votre exploration !
Vous pouvez lire...


Pour trouver autre chose sur notre site
    Rechercher:

Vous n'avez pas encore trouvé ce que vous cherchiez ?

Pour en savoir davantage sur la question, ou sur un thème particulier traité dans cet article, vous pouvez poursuivre votre recherche avec nos outils préférés.

Cliquez pour poursuivre votre recherche.

Retour au menu

ReD Tous droits réservés © 1998-1999 par Ressources en Développement inc.
Nous n'exprimons aucune opinion concernant les annonces google
Si vous voulez reproduire ou distribuer ce document, lisez ceci
Communiquer avec ReD