Ressources en Développement
Les psychologues humanistes branchés !












Le mot de la fin
Par Jean Garneau , psychologue

La lettre du psy
Volume 5, No 1: Janvier 2002


| Avant d'imprimer ce document | Mise en garde | Articles |



Sondage :
Vos réponses, nos conclusions et les suites...


1. Résultats du sondage
  • Vos réponses
  • Les conclusions
2. Les décisions et les suites
  • Changements mineurs sur le site redpsy.com
  • Changements importants à La lettre du Psy
    • Format HTML disponible
    • Livraison par sections
    • Disparition de certaines rubriques
3. Un nouvel abonnement est nécessaire
  • Choisir
  • Répondre
  • Si vous ne répondez pas...



Résultats du sondage

Dans notre dernier numéro régulier (novembre 2001) nous vous invitions à influencer par vos commentaires le développement de notre publication et de notre site.

    Les personnes qui n’ont pas encore répondu et qui voudraient le faire peuvent toujours donner leurs commentaires et être assurées que toute l’équipe de La lettre du Psy en prendra connaissance avec intérêt. On peut répondre de façon anonyme à l’aide d’un questionnaire à http://redpsy.com/letpsy/sondage.html. On peut également contribuer par courrier électronique en écrivant à

Vos réponses

Plus de 200 personnes ont pris la peine de répondre à nos questions. Si on considère que la moitié de ces personnes se sont donné la peine de nous répondre même si elles disaient n’avoir rien à changer au site ou à notre magazine électronique, il s’agit d’un taux de réponse satisfaisant. Il nous semble, en tout cas, amplement suffisant pour tirer des conclusions valables et orienter notre développement pour l’avenir immédiat.

Nous vous remercions d’avoir pris la peine de nous répondre. Vos commentaires nous ont apporté énormément de satisfaction et ont renouvelé notre énergie et notre enthousiasme. Même des vacances réussies n’ont pas un effet aussi stimulant.

Merci en particulier pour les commentaires que vous avez choisi d’ajouter à la fin du questionnaire. Leur ton chaleureux, amical ou enthousiaste est un grand support, mais en plus il rend plus vivants et réels ces lecteurs invisibles pour lesquels nous produisons chaque mois du matériel original. C’est comme s’il y avait un genre de dialogue entre nous.

Parmi ces commentaires, en voici deux qui reviennent fréquemment et auxquels nous voulons répondre immédiatement.

    Un grand nombre de nos abonnés nous ont invités à continuer ce que nous faisons sur Internet. Nous tenons à leur dire clairement que c’est bien notre intention.

    À toutes les personnes qui nous ont remerciés pour les effets de notre site ou nos publications dans leur vie, nous voulons exprimer notre gratitude. Une des difficultés particulières de l’intervention à distance (comme la publication de textes), c’est de n’avoir que peu de contact avec l’impact réel de ce que nous faisons. Vos réponses nous ont aidés à savoir que nous ne travaillons pas pour rien. Nous sommes réjouis, mais aussi étonnés de ce que plusieurs personnes parviennent à faire pour elles-mêmes à l’aide de nos documents.

Les conclusions

Il a fallu répartir la compilation des résultats entre plusieurs personnes. Ce n’est pas parce que les réponses étaient trop nombreuses, mais parce que tout le monde voulait s’en charger afin d’avoir accès à toutes les réponses reçues. Voici les conclusions principales qui en ressortent.

    Ce que nos lecteurs aimeraient changer

      Dans La lettre du Psy
La réponse la plus fréquente est la plus simple: ne changez rien! Elle est suivie de près par diverses façons de demander une présentation plus conviviale (plus de couleur, des illustrations, une disposition plus agréable, etc.) .

Les autres réponses sont beaucoup moins fréquentes, mais deux réponses reviennent assez souvent pour être mentionnées ici. Plusieurs personnes ont exprimé le désir d’une parution plus fréquente (bimensuel semble l’option la plus populaire) et presque autant souhaitent un format plus compact. Comme vous le verrez plus loin, nous avons l’intention de tenir compte de ces deux suggestions en les combinant.

Pour ce qui est des autres réponses, elles rejoignent souvent les quatre mentionnées ci-dessus mais souvent sur un point particulier ou sous la forme d’une suggestion dans la façon de concrétiser ces orientations générales. Il nous est donc facile d’aspirer à donner une réponse satisfaisante à presque tous les souhaits exprimés.

La seule exception: les demandes de quelques personnes qui réclament des références précises ou un traitement théorique plus poussé des questions abordées. Nous n’avons pas l’intention de répondre à ces souhaits parce que nous voulons garder à cette publication sa vocation actuelle. Il s’agit d’une publication qui s’adresse au grand public et se veut accessible à tous. Si nous écrivions pour des professionnels ou des étudiants en psychologie, nous ferions des choix différents, mais ce n’est pas le cas dans La lettre du Psy.


      Sur le site redpsy.com
Pour ce qui est des changements à apporter sur le site redpsy.com, les réponses rejoignent les précédentes. Mais comme le style visuel du site est moins austère que celui de La lettre du Psy, les demandes d’amélioration de la présentation sont beaucoup moins fréquentes.

La réponse la plus fréquente, et de très loin, est de ne rien changer! La deuxième réponse (quatre fois moins fréquente) est “je ne connais pas votre site parce que je n’y vais jamais”. On peut la considérer elle aussi comme une espèce d’invitation à ne rien changer; il serait absurde d’apporter des changements à un site que les gens ne fréquenteraient pas. Quand aux personnes qui souhaitent un style plus convivial (la réponse suivante), elles ne représentent que 10% du total des deux groupes précédents.

Les autres réponses qui ne rejoignent pas les précédentes réclament pour la plupart qu’on développe davantage une section particulière ou qu’on en facilite l’impression sur papier ou l’archivage.


Les décisions et les suites

Après avoir pris connaissance de chaque réponse et discuté de la compilation que nous en avons faite, nous avons pris quelques décisions. Plusieurs changements en découleront, surtout dans La lettre du Psy, mais également sur notre site. Les changements à La lettre du Psy seront en vigueur dès le mois de février tandis que ceux du site apparaîtront progressivement en fonction de notre disponibilité (plus de 800 documents et environ 5000 pages à corriger).


Changements mineurs sur le site redpsy.com

Pour le moment, nous ne prévoyons que des changements relativement mineurs: ajouter des illustrations lorsque c’est possible, compléter l’uniformisation du style visuel. Nous allons également corriger certains défauts, particulièrement l’incompatibilité de notre outil de recherche avec le logiciel Internet Explorer de Microsoft. (Le changement est déjà fait en ce qui concerne notre outil de recherche par mots clés.)

D’autres projets sont en gestation concernant de nouvelles sections de notre site. Mais il est trop tôt pour en annoncer le contenu car nos choix ne sont pas encore faits entre les options qui pourraient nous intéresser. Ces nouveautés seront annoncées dans “La lettre du Psy” dès que les décisions seront prises.


Changements importants à La lettre du Psy

    Format HTML disponible
À compter de février, nous publierons deux versions de La lettre du Psy. Une version en format texte comme nous l’avons fait depuis le début, et une nouvelle version en format HTML pour les personnes qui préfèrent un style plus visuel et qui ont l’équipement qui le supporte.

Nous conserverons pour le moment le format texte parce que nos lecteurs sont partout au monde et qu’ils doivent parfois se satisfaire d’un équipement relativement sommaire. Nous voulons que notre publication demeure accessible pour toute personne qui dispose d’un accès à Internet.


    Livraison par sections
Il semble bien que la livraison de notre magazine en un seul envoi mensuel ne soit plus une option satisfaisante. Plusieurs personnes ont exprimé une préférence pour des envois plus fréquents et moins considérables et plusieurs autres aimeraient pouvoir conserver les différents éléments séparément en fonction de leurs intérêts. En plus, certaines personnes sont privées de plusieurs éléments de La lettre du Psy (les réponses aux questions ou les poèmes par exemple) parce qu’il n’est pas commode pour elles de les consulter sur le site.

Nous ferons donc dorénavant plusieurs envois par mois. Il y aura toujours un envoi à la fin du mois pour l’article principal, mais nous ajouterons d’autres envois au cours du mois pour les autres éléments qui étaient jusqu’à maintenant intégrés dans notre publication mensuelle (questions et réponses, poèmes, guide des émotions, outils, “mot de la fin”).

Ceci nous permettra d’abord de respecter des limites raisonnables dans la grosseur des fichiers envoyés (le format HTML exige des fichiers nettement plus importants). Cette méthode a aussi l’avantage de faciliter à plusieurs l’accès à des rubriques pour lesquelles ils ne recevaient que la référence à notre site. Dorénavant, vous recevrez le texte complet pour chaque rubrique.

Vous devez donc vous attendre à recevoir plusieurs envois plus petits chaque mois au lieu d’un seul gros envoi à la fin du mois. Ceci aura pour nous l’avantage supplémentaire de nous permettre un rythme de production à la fois plus souple et plus régulier. Nous pourrons diffuser chaque partie au moment où elle sera prête. Les “pauses commerciales” seront réparties entre les différents envois du mois.

    Disparition de certaines rubriques

      Le guide des émotions
Le changement de format coïncide tout à fait par hasard avec la disparition de cette rubrique. Elle avait été introduite dans notre publication de juillet 1997 avec un article intitulé “Les genres d’émotions.” Il n’est plus approprié de publier régulièrement cette rubrique car le répertoire est maintenant complet.

En fait, Michelle Larivey en a préparé une version améliorée qui paraîtra le mois prochain aux Éditions de l’Homme. Vous disposerez donc très bientôt d’une version plus facile à manipuler et à consulter de cette partie importante de nos publications. Nous avons présenté ce nouvel ouvrage de façon un peu plus élaborée dans une des “pauses commerciales” de ce numéro.

      Le mot de la fin
Avec ce nouveau format, il n’y a plus de place pour “le mot de la fin” qui venait conclure chaque numéro depuis la naissance de La lettre du Psy. Nous hésitons à y renoncer, mais il n’y a plus d’endroit concret que nous puissions considérer comme “la fin” de notre publication.

Cette rubrique servait parfois à informer nos abonnés sur des changements importants à notre fonctionnement (comme c’est le cas ici). À d’autres moments elle nous permettait de publier un commentaire dont le développement plus sommaire et le contenu ne justifiaient pas un article complet. Parfois, il s’agissait plutôt d’un genre d’éditorial. C’était un espace qui m’était réservé et que je pouvais utiliser plus librement en réponse à l’actualité ou aux saisons pour m’adresser à nos lecteurs.

Nous avons décidé que cette rubrique pouvait continuer d’exister pourvu que nous en changions le titre. Sans en faire une rubrique mensuelle obligatoire, nous pouvons expédier un “mot de la fin” lorsque l’inspiration ou le besoin se font sentir. Nous cherchons un nouveau titre pour cette rubrique; quelque chose qui évoquerait à la fois les termes suivants: “Éditorial”, “Commentaire”, “Avis aux abonnés” et “défoulement de l’éditeur”. Vos suggestions sont les bienvenues!


Un nouvel abonnement est nécessaire

Comme nous publierons dorénavant deux versions parallèles de La lettre du Psy, il nous faudra deux listes distinctes d’abonnés. Nous avons choisi d’en profiter pour faire un grand nettoyage de notre liste d’abonnés afin de n’y conserver que les personnes qui sont encore réellement intéressées à recevoir notre publication.

Nous avons tenté de simplifier cette opération au maximum. La plupart d’entre vous pourront compléter leur nouvel abonnement d’un seul clic.


Choisir

Tous les abonnés actuels recevront bientôt un message spécial les invitant à choisir le format qui leur convient. Ce message vous permettra de vérifier dans quel état chaque format lui parvient et de choisir en conséquence.

Il suffira de cliquer sur un des deux liens pour être automatiquement abonné à la version correspondante et ne plus être abonné à l’autre version. Pour les personnes qui recevraient ces messages sur l’ordinateur de quelqu’un d’autre, un endroit sur notre site permettra d’inscrire son adresse pour être abonné à la version choisie.


Si vous ne répondez pas...

Les personnes qui ne répondront pas à ces messages ne seront plus abonnées. Elles cesseront tout simplement de recevoir les envois de La lettre du Psy tant qu’elles n’auront pas renouvelé leur abonnement.

Merci de votre contribution à l’amélioration de nos publications Internet. Grâce à votre participation, c’est le début d’une nouvelle forme pour La lettre du Psy et la fin du dernier mot de la fin.


Jean Garneau
Janvier 2002




Vous pouvez réagir à ce texte ou en discuter avec les autres lecteurs...


Vous n'avez pas encore trouvé ce que vous cherchiez ?


Retour au menu

ReD Tous droits réservés © 2002 par Ressources en Développement inc.
Nous n'exprimons aucune opinion concernant les annonces google
Si vous voulez reproduire ou distribuer ce document, lisez ceci
Communiquer avec ReD
Pour aller plus loin dans votre exploration !