Le  coffre d'outils
par Ressources en Développement
Les psychologues humanistes !

Section: Techniques de communication

| Avant d'imprimer cette page | Mise en garde |


Vous trouverez ici des outils qui vous aideront à augmenter le contact avec les gens importants pour vous et à être plus personnel dans vos relations. Ils vous permettront de vous sentir plus authentique et de développer des relations plus satisfaisantes.

Liste des techniques de communication
Partagez vos outils !

Retour au menu principal de ReD


Les autres sections du Coffre d'outils:

| Exploration de soi | Trucs pour la vie de couple | Inspiration et de réflexion |


Les technique de communications




Parler au "je" plutôt qu'au "tu"

Type d'outil: exercice
Suggéré par: Hegyes Denis, abonné à La lettre du Psy
Origine: "Parents efficaces", Thomas Gordon, Éditions du Jour, Montréal (1976).


Les avantages à utiliser cette technique:

Pour moi:
  • je ressens davantage
  • j'augmente le contact avec mon interlocuteur
  • j'ai le sentiment d'être authentique
  • je suis personnel dans mes relation (plutôt qu'impersonnel)
Pour l'autre:
  • il me comprend mieux
  • il est plus ouvert à m'entendre.
Quand utiliser cette technique ?

Toujours lorsque je désire une vraie communication. Particulièrement, lorsque je ne veux pas que l'autre se trouve accusé alors qu'il ne l'est pas.

Comment faire ?

En parlant de mes sentiments, mes réactions, mes préférences, mes opinions, mes jugements... Rien de tel qu'un exemple concret pour bien saisir le principe.

Exemple:

à mon collègue de travail:
    plutôt que le "tu":
      "Tu veux toujours faire les tâches importantes et tu ne me laisses que les tâches ennuyantes ! Tu ne penses vraiment qu'à toi !"
    Le "je":
      "Moi aussi j'aime beaucoup faire des tâches importantes. J'ai l'impression d'être inutile lorsque je ne fais que les petites tâches ennuyantes. J'aimerais que tu m'en laisses."
Il est certain que de dire "je" diminue de beaucoup les chances que l'autre réagisse en niant ou en se défendant. En effet, il ne peut nier ce que je ressens. Et je ne l'accuse de rien, de quoi se défendrait-il ?

Cette façon de communiquer permet aussi à l'autre d'avoir accès à ce que je ressens. La communication porte ainsi davantage sur le vrai sujet évitant des dérapages inutiles. La relation ne peut qu'en bénéficier ! Essayez et vous verrez à l'usage comment et combien cette technique de communication peut vous être utile.

Nous aimerions avoir des nouvelles des résultats que vous obtenez avec cet exercice ou des difficultés que vous rencontrez en le faisant. N'hésitez pas à nous écrire à




Vérifier la compréhension

Type d'outil: exercice
Suggéré par: Karène Larocque, psychologue.


Les avantages à utiliser cette technique ?
  • Pour moi:

    • J'évite les malentendus
    • J'ai la possibilité de rectifier ou de compléter mon expression

  • Pour l'autre:

    • Il est certain de comprendre ce que je dis

Quand utiliser cette technique ?

Lorsque je tiens à être bien compris.

Comment faire ?
  1. Après m'être exprimé, je demande à l'autre de me résumer ce qu'il comprend de ce que j'ai dit.
  2. Je vérifie si cela rend bien ce que je voulais dire. Sinon...
  3. Je complète mon expression;
    (a) je corrige ce qui n'est pas compris
    (b) j'ajoute les dimensions importantes qui manquent
Exemple

J'ai une amie avec qui je partage plusieurs activités. Depuis longtemps, lorsque je suis avec elle, je me sens agacé parce qu'à chaque fois que je lui parle de mes problèmes personnels, elle finit toujours par me donner des conseils qui ne me conviennent pas du tout mais qu'elle considère comme LES seules solutions et elle ne considère pas du tout les miennes. Malgré cela, j'apprécie beaucoup les moments passés avec elle, on partage plusieurs passions ensemble et nos discussions sont captivantes.

Lors d'un souper, je lui ai exprimé à quel point je n'aimais pas cette façon de me conseiller. Elle est devenue très distante et notre contact s'est glacialement refroidi.
  1. Lorsque je lui ai demandé de me résumer ce qu'elle comprenait de ce que je lui avais dit. Elle m'a répondu qu'elle comprenait qu'elle ne savait pas bien m'écouter et que je la trouvait bien piètre confidente.

  2. Ce n'est pas tout à fait ce que je voulais dire et je me rends compte que je ne lui ai pas dit à quel point j'appréciais quand même les moments passés avec elle.

  3. J'ajoute donc après coup

    (a) que lorsque je lui parle, elle m'écoute et je me sens bien écouté, c'est après m'avoir écouté que les conseils pleuvent. Donc, elle n'est pas une piètre confidente, ce n'est qu'une partie qui me fait défaut.

    (b) J'insiste aussi sur le fait que j'apprécie beaucoup être avec elle et que nos discussions m'animent et me passionnent.
Ensuite, on était un peu gênées et notre contact a repris de sa chaleur. On a même discuté ensemble de solutions pour régler ce problème !

Cet outil permet d'être mieux entendu et fournit la possibilité de transformer nos "mal-entendu" en "bien-entendu" !




Dire l'essentiel

Type d'outil: technique
Suggéré par: Karène Larocque, psychologue.
But: Mieux assumer mon expression


Souvent, lorsque nous avons quelque chose d'important à dire à une personne qui nous importe, nous camouflons notre message sous une montagne d'autres choses. Cette montagne peut être composée d'arguments, de preuves, de description des évènements qui justifient notre expression ou de détail et précision superflus.

Nous cachons notre véritable message pour atténuer les risques que nous prenons: Faire face à la réaction de l'autre et se montrer vulnérable. Effectivement, c'est une façon de contrôler la réaction de l'autre et l'intensité de l'émotion présente lorsque l'on s'exprime.

En éliminant de notre expression cette montagne qui sert d'écran à ce que nous sommes vraiment, nous avons la satisfaction d'être fidèle à nous-même et de développer des relations plus vivantes.

Comment procéder ?

Pour vous préparer adéquatement, il est utile de faire cette exercice par écrit. Après quelques fois, vous pourrez le faire sans préparation écrite.

  1. J'écris tout ce que je dirais dans un premier jet.

  2. Je relis en rayant tout ce qui n'est pas essentiel:
    a- arguments et preuves,
    b- description des événements,
    c- détails et précisions superflus.

  3. J'écris en une seule phrase le message qui en reste.

  4. Je lis à haute voix le message en vérifiant s'il me respecte totalement:
    a- Respecte-t-il mon message? Traduit-il bien l'essentiel de ce que je veux dire?
    b- Respecte-t-il mes peurs et mes craintes ? Suis-je prêt à exprimer ce message aussi directement ?

  5. J'ajuste mon message pour qu'il me respecte vraiment.

  6. J'exprime mon message à la personne concernée.

  7. Retour:
    a- Qu'est-ce que ça m'a fait de m'être exprimée plus directement ?
    b- Quel effet a eu cette expression sur ma relation avec cette personne ?
S'exprimer directement est un apprentissage et il est important de respecter son rythme. Il ne s'agit pas d'éliminer d'un seul coup cette montagne pour se montrer à nu. Il s'agit plutôt de faire des progrès avec lesquels on est capable de vivre.


ReD Tous droits réservés © 1997-2005 par Ressources en Développement inc.
Nous n'exprimons aucune opinion concernant les annonces google
Si vous voulez reproduire ou distribuer ce document, lisez ceci
Communiquer avec ReD