Le coffre d'outils
Ressources en Développement
Les psychologues humanistes !










Vous cherchez de l'aide psychologique?

Nos services!
Nos publications!

Voyez les autres sections:

La lettre du Psy
Infopsy
Le guide des émotions
Le coffre d'outils
Images intérieures

Voyez aussi...

Quoi de neuf ?
Recherche sur ce site
Calendrier des activités
Qui est ReD ?
Communiquer avec nous

Vous êtes un professionnel de la santé mentale?

Nos services!

Cheminer avec ma jalousie
______________________________________________

Type d'outil: Technique
Forme: Démarche guidée
Suggéré par: Ressources en Développement
______________________________________________

Buts:
  • Identifier clairement la source réelle de la jalousie
  • Préparer un plan d'action pour résoudre le vrai problème
  • Assumer une nouvelle dimension de soi-même

| Avant d'imprimer cet outil | Mise en garde | D'autres outils! |



Cet outil est tiré du magazine électronique
La lettre du Psy

Vol. 6, No 8a, septembre 2002


Cheminer avec ma jalousie


    Cet exercice peut aider à voir plus clair dans la jalousie. Cet outil ne peut servir qu'à la personne qui ressent la jalousie et non à son partenaire qui la subit. Il s'agit essentiellement d'une démarche qui mise sur une "projection volontaire" suivie d'une "réappropriation" et d'une "action expressive" adaptée.

    Malgré son apparente simplicité, cet outil est exigeant et ne convient pas à tous. Il commande plus d'application que la plupart de nos outils. Et même avec tout le soin désirable, il n'est pas toujours suffisant pour obtenir les résultats souhaités. Il faut comprendre, en effet, que ce guide cherche à supporter une démarche très raffinée et très complexe. Parfois, une aide professionnelle est nécessaire pour réussir cette démarche.

        Vous auriez peut-être intérêt à lire un autre document avant d'utiliser cet outil. Voyez la réponse à une question intitulée "J'aimerais tellement avoir confiance" qui introduit cet exercice.


      1- Imaginer ce que nous craignons

    Il s'agit de laisser la jalousie s'exprimer pleinement en nous afin de laisser son message prendre forme. Il faut éviter ici de l'exprimer à l'autre ; c'est à nos yeux qu'il faut la laisser se développer pleinement.

      Par écrit, nous décrivons aussi précisément que possible ce que l'autre ferait et ce qu'il ressentirait si nos craintes se réalisaient. Nous inventons exactement le scénario qui nous fait peur et nous notons nos réactions (émotions) devant les choses que nous imaginons. Il n'est pas important que le scénario soit réaliste ; l'important c'est qu'il corresponde bien à ce que nous craignons.

    Si nos craintes vont dans plusieurs directions différentes, il est préférable d'inventer plusieurs scénarios. Dans ce cas il faut noter pour chaque version (1) les actions de l'autre, (2) ce qu'il éprouve et (3) ce que nous ressentons devant tout cela.

    Après un certain temps de cette exploration, nous en arrivons à un point où nous savons clairement ce que nous craignons le plus. Dès que cette crainte principale est bien identifiée, il est temps de passer à la deuxième étape.


      2- Nous approprier notre préoccupation

    Il s'agit maintenant de retrouver comment cette jalousie exprime un aspect important de ce que nous vivons, de notre façon générale d'être. Autrement dit, il ne s'agit pas d'une inquiétude qui appartient uniquement à la relation ; nous cherchons à cerner quelle insécurité générale nous voudrions apaiser en contrôlant le comportement de notre partenaire.

    Pour y parvenir, il faut tenter deux expériences en nous inspirant directement du scénario le plus pertinent que nous avons créé à l'étape 1. Nous faisons cette étape par écrit afin de nous aider à mieux cerner ce que nous vivons. Dès que nous arrivons à une découverte qui soulève en nous des émotions claires, il faut passer directement à l'étape 3 même si nous n'avons pas fini.


        2a- Première expérience : l'identification

      Il s'agit de faire comme si nous étions à la place de notre partenaire. Nous revoyons le scénario choisi en nous imaginant que c'est nous qui vivons ce que nous avions attribué à l'autre. C'est nous qui faisons tout ce qu'il ferait et qui ressentons tout ce qu'il ressentirait.

      Pendant que nous faisons cet échange de rôles, nous notons l'effet de cette expérience sur ce que nous ressentons. Nous notons également dans quelle mesure ces actions et ces émotions de l'autre pourraient vraiment nous appartenir ou ressembler à ce que nous vivons réellement.

    Cette expérience est terminée lorsque nous avons repris possession ainsi de chaque action et de chaque émotion que le scénario attribuait à notre partenaire. Si nous avons l'impression d'avoir appris ou découvert quelque chose d'important, il faut sauter directement à l'étape 3. Sinon, nous passons à la deuxième expérience.


        2b- Deuxième expérience : les assurances

    Dans cette deuxième expérience, nous tenterons d'imaginer que notre scénario se réalise vraiment. Ceci pourrait nous permettre de découvrir quels risques de la vie nous cherchons à neutraliser en essayant de contrôler le comportement ou les sentiments de notre partenaire.

      La question essentielle que nous pouvons nous poser pour faire cette expérience est la suivante: "Quelle insécurité personnelle ce scénario me forcerait-il à affronter s'il se réalisait ?". Dès que nous trouvons une réponse valable à cette question, il est temps de passer à l'étape 3.

      Pour aider cette insécurité à devenir plus claire à nos yeux, nous pouvons imaginer que le scénario se développe directement devant nous, mais sans que nous puissions intervenir. Nous notons nos réactions pendant que l'action se déroule, particulièrement nos émotions, nos inquiétudes et les moments où nous devenons angoissés. Normalement, si nous sommes disposés à la connaître, notre insécurité principale devrait devenir évidente assez rapidement.


      3- Assumer ce que nous sommes

    Comme l'explique Michelle Larivey dans "La jalousie amoureuse" la solution à la jalousie repose sur le fait d'assumer ouvertement nos besoins au lieu de les dissimuler en cherchant à contrôler l'autre. Les deux premières étapes servaient à découvrir le véritable enjeu que dissimule la jalousie. La troisième consiste à créer une autre solution dans laquelle nous assumons vraiment nos besoins, nos insatisfactions et nos insécurités personnelles.

      Le principe est assez simple : il s'agit de prendre vraiment la responsabilité de ce que nous vivons et d'agir en conséquence. Nous allons créer un projet personnel dans lequel nous oserons tenir compte ouvertement des besoins, des insatisfactions ou des insécurités que nous avons identifiés. Ce plan d'action est évidemment différent pour chaque personne.

    Cette démarche n'est pas facile. Elle nous force à nous avouer clairement des insatisfactions ou des vulnérabilités que nous préférions jusque-là ignorer en concentrant notre attention sur les actions de notre partenaire. Elle nous force aussi à reconnaître l'importance de besoins qui nous apparaissent peu acceptables. Elle exige enfin que nous affichions ouvertement ces besoins et que nous prenions nous-mêmes les initiatives pour les satisfaire.

    On ne peut donc pas s'attendre à obtenir rapidement à une victoire complète. C'est à une véritable démarche d'épanouissement personnel que cette jalousie nous convie lorsque nous entreprenons d'y apporter des solutions permanentes. Il faut nous attendre à vivre toute une gamme d'émotions et à rencontrer des moments difficiles en cours de route. Mais nous pouvons compter aussi sur de grandes joies grâce au contact réel et nourrissant que provoqueront nos tentatives et à l'occasion des résultats partiels que nous obtiendrons progressivement. Et, en approchant du terme du voyage, nous éprouverons en plus un sentiment de liberté et de sécurité que nous n'avions jamais connu ou cru possible auparavant.


    Bon succès !


    Nous aimerions connaître votre expérience avec cet outil: comment elle s'est déroulée, les difficultés que vous avez rencontrées, les résultats que vous avez obtenus.

    Si vous le voulez vous pouvez utiliser le babillard Infopsy pour partager votre expérience dans la section "Relations intimes".




Pour trouver d'autres outils!


Vous pouvez réagir à cet outil ou
en discuter avec les autres lecteurs:


La babillard électronique Infopsy
( Qu'est-ce que c'est ? )
ReD Tous droits réservés © 2002 par Ressources en Développement inc.
Nous n'exprimons aucune opinion concernant les annonces google
Si vous voulez reproduire ou distribuer ce document, lisez ceci
Communiquer avec ReD